Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Famille Wautier censiers

de Baulers à Warnant-Dreye

puis citadins à Huy

La famille Wautier s'élargit...

Cette rubrique est une étude du lien de parenté des personnes " découvertes " sur les pierres tombales, avec mes ancêtres directs, tous issus du couple HENRY Le Viel  WAUTY de Witterzée et ISABEAU Le GREVE.

 

 

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= 

  

17ème - 18ème siècles, branches cousines à : 

 

0    Baulers

  

Dans l’église :

 

- 1)

 ICY GIST LE CORPS DE FRANCHOY WAUTIE

JADIS CENSIER DU PETIT LABRY

LEQUEL TREPASSA LE 22 FEBVRIER 1626

ET BARBE LE CHEYNE SON EPOUSE LAQUELLE…

PRIEZ DIEU POUR LEURS AMES

François (né avant 1571), déjà cité plus haut, est le fils de Michel (Witterzée), et cousin de  Jean  (°vers 1570 à Liberchie, + 1652) marié à Houtain-au-Mont en 1604  avec Marie Nopère

André (°1639, + 1698) Wautier est mentionné comme brasseur à Braine-l’Alleud, marié à Marie Catherine YERNAULT ; dont l'incendie de sa brasserie mise en location va provoquer la destruction de presque la totalité des maisons du centre ville, le 22 avril 1690. Son frère cadet est Jean (°1648 à Baulers, +1722 à Rêves) marié à Jeanne Marie Semal (lire plus bas : leur épitaphe à Rèves *; et à Braine-l'Alleud, 2.)  devenue veuve de Jean Becquevort, censiers du Couviet au Sart-à-Rêves, la plus importante ferme, et propriété de l’Abbaye d’Aywières, avec mentionné « 1 berger, 2 valets, 2 vachers, 2 servantes, et 1 porcher » selon le recensement de Rêves en 1709… André et Jean, sont les fils de Martin Wautier (°1598, + 1650) et de Catherine RENARD, et petit-fils de François et de Barbe DUSCHENNE (Le Cheyne).

 

- 2) Leur fille ISABEAU (° vers 1599)  est inhumée sous une pierre tombale avec,

en tête, un blason représantant une herse, un soc, un ranchier

ICY GIST ISABEAU WAUTIE

FEME A MARTIN DE BROUX

LAQUELLE DECEDA LE 3

XBRE 1661 ...

- 3) dans le cimetière, une stèle funéraire,

ICY GIST LE CORPS DE DIEUDONNE

GILBERT QUI... ET DE

BARBE STIENART SON EPOUSE

CENSIER DE LA CROIX HAYETTE

LAQUELLE TREPASSA LE 18 D'APVRIL

1643, DE PIERRE WAUTY DECEDE

LE 26 8BRE 1689 ET DE

MAGDELEINE GILBERT

SON EPOUSE LE 1 AVRIL

 Il s'agit de Pierre WAUTHY (° vers 1653) , arrière-petit-fils de Guillaume (° vers 1530) frère du précité MICHEL

 

 0    Rèves

 Le long de l’église, du côté gauche se découvre isolée leur pierre tombale, y est gravé :  

* DOM. ICY GIST LE CORPS DE HONORABLE

JEAN WAUTHY CENSIER AU COUVIET

QUI TREPASSA LE…

ET VERTUEUSE JENNE MARIE SMAL

SON EPOUSE QUI MOURUT LE…

REQUIESCANT IN PACE. HODIE MIHI CRAS

 

 

 

0    Thiméon

 

 Dans l’église, une épitaphe :

PENSE A TA FIN PASSANS APESTE L’AMOUR ICY

ET LA MORT ONT PAROISTRE  LEURS EFFORTS

L’UN ME PRIVE DE VIE L’AULTRE ME FAIT REVIVRE 

 SUIS MAGDELEINE WAUTHY QUI TREPASSA LE 5 D’AOUST 1651 

A PITIE DE MON CHER ESPOUX PIERRE JASME MAIEUR DE THIMEON…

 Il s’agit de Madeleine (née vers 1608), petite-fille de Michel cité plus haut, fille de Philippe (né avant 1584) et de Anne DUSART (née avant 1584) ; dont le mari Pierre JASME, mayeur, fut le fils de Jean, fermier du prélat de Floreffe (1) à Thiméon, à la ferme de la Pitance de Floreffe, et ayant épousé Marie LEMERCIER.

Jean (né vers 1606, décédé vers 1637), frère de Madeleine, a été échevin de la seigneurie de Braine-l’Alleud, il épousa (avant 1629) Catherine THEYS (décédée vers 1637 !) ; concernant leurs enfants, le 18-11-1664, chez notaire : « Estiennette THEYS, âgée de 68 ans et Catherine OPTEMBERG, déclarent qu’il y a 26 ans Jean Baptiste et Françoise WAUTIER, frères et sœurs sont restés orphelins, l’un avait 4 ans l’autre 2 ans. Jean Baptiste a été élevé par Gertrud WERY sa grand-mère maternelle, jusqu’à ce qu’elle tombe malade, puis a été repris par Jean LEGREVE, second époux d’Estiennette THEYS, environ un an avant le décès de Gertrud WERY ».

Françoise a été élevée par le couple Philippe Wauty et Anne DUSART jusqu’à ce qu’elle « soit en âge de pourvoir seule » ; elle se maria avec Jean de BLOQUERIES, ils habitèrent Braine-l’Alleud, et possédaient 4 fiefs.

 

 

0    Baisy–Thy et alentours

  

On y découvre une épitaphe :

  

DOM. Ci-dessous repose honestes personnes

Louys WAUTHIER qui trépassa le .... avril 1732

et Jeanne DUSSART laquelle trépassa le 27 de .... 

 

 Il s’agit de l’arrière petit-fils du couple André Wautier (ca 1535-1607/1608)  et Anne PIERET (/1567-1613). André étant le frère aîné d’ Henry « Le Jeune » (ca 1530-1577/1586) marié à Jeanne Pieret de Promelles.  Lors du recensement de Baisy, de 1702, ce Louis Wauthier est cité seul, manouvrier ; il possède une vache, une génisse et un cochon. Son père Didier, après avoir habité Lillois et Glabais, s’installe à Genappe dès 1693 ; en effet, il y est cité dans le recensement, qualifié de sergent et accompagné de sa femme Françoise ARTIGS, et de Louis, leur fils. En 1702, il est dit âgé de 70 ans, marié, et toujours sergent de Genappe ; il a une fille de 20 ans, 2 vaches et un demi-veau.

Un de leurs descendants, Dominique Wautier (ca 1730-1811) sera le bâtisseur de l'église de Baulers en 1784, et fut un des rares prêtres wallons à prêter le serment constitutionnel. 

Son oncle, Antoine HUBERT et l’épouse Marie Catherine WILMET (/1709-1770), avaient fait construire en 1747 une chapelle en pierre bleue en l'honneur de Sainte Gertrude ; la sainte y était invoquée contre les méfaits des rongeurs; elle devint dès lors la « chapelle aux souris ». Le fils de ce couple, Antoine Hubert (ca 1749-1830) était Cultivateur, et Mayeur de la cour foncière de Baisy. 

Ces Wauthier restèrent propriétaires de la ferme de Chênemont à Baisy-Thy, depuis 1727, jusqu'en 1958 ; elle est aujourd'hui transformée en haras. La rue de « Chênemont » entoure ce domaine pour rejoindre une grosse exploitation, croisant la rue « Godefroid de Bouillon ».

 

 

Vieux Genappe,

 

dans l'église, sur une pierre tombale de deux Wautier non situé avec certitude,

 s’y trouve cette épitaphe :

  

Icy Ghist Hanri Wauti qui décéda A° 1600 le 15è doctobre

et Robert Wauti qui décéda A° 1604 le 20 octobre

tout deux fils de Pier WAUTI Priez pour leur âmes.

 

 

 

Ways, 

 

 au cimetière, sur une pierre tombale portant l'épitaphe suivante : 

 

Cy devant repose le corps de la vertueuse dame Agnès CAUWE

vefve de feu Louis ROSART et, en deuxième noce,

de Thiry WATY laquel trépas, le 12 Novembre 1670.

Prie Dieu pour son amme.

Item en mesme lieu repose le corp de bonne personne

Pierre CAUWE, mambour de l'église de Ways,

mort le 10 d'aoust 1669 agé de 60 ans,

Requiescant in pace

  

Il s’agit de Thiry (ca 1606-1650/1670), échevin de Promelles en 1650, petit fils du couple Guillaume (ca 1530-ca 1587, dont le frère puîné est Henri « Le jeune ») et Isabeau le FAVERESSE.

LOUISE, fille de Thiry WATY et d’Agnès Cauwe, se maria le 29 avril 1675 avec son cousin THEODORE WAUTHY, 6ème enfant et 3ème fils de JEAN et CHARLOTTE Wautier-Semal, et donc son frère aîné est JEAN le mari de Françoise de Becquevort ; Louise et Théodore avaient reçu « en avancement de mariage, le bail de la Cense du Double Escot », lui-même après leur mariage, sera  fermier de La Croix Hayette à Baulers.

 

Jacques, un frère de Thiry sera mayeur, de Vieux Genappe, et de Promelles de 1639 à 1652 au moins.

Une anecdote cocasse, le 29-11-1646,  Laurent ARCOZ, le berger de leur frère aîné Jean, est arrêté pour avoir proféré des injures.

 

 

 

 

0    Braine l’Alleud

 

 Dans l’église de la Paroisse St Etienne

 

- 1) Après la porte d’entrée, sur le mur gauche, se trouve la pierre tombale de Françoise Wautier, mentionnée avec son époux Guillaume JAMIN, échevin, décédé en août 1635 [2] :

  

Icy reposent les corps

de Guillaume JAMIN de son vivant

eschevin de ce lieu quy trépassa .... d'aoust 16..;

et de françoise WAUTIER son espouse

 

 

- 2) Marie Adrienne (1711-1775) y est aussi inhumée, avec son frère et son mari :

Fille de Jean Louis WAUTIER (ca 1663-1720)  et de Catherine FIEVET (ca 1663-1760). Alors qu’elle était restée avec son frère François, sa soeur Agnès-Françoise, et leur mère, à la ferme de la Basse Mouturie à Ophain (appartenant déjà au Chapitre de Cambrais en 1429), se marie le 1er avril 1761 à Ophain avec Jean Joseph MERCIER, veuf de Catherine GOBBE, avec 7 enfants. Celui-ci décède à la ferme de la Basse Cour à Braine l'Alleud, le 30-03-1766. Inhumé en l'église St. Etienne à Braine-l'Alleud, comme ensuite sa femme et son beau-frère.

Jean Joseph est l'arrière grand-père du Cardinal MERCIER.

En 1702, alors qu'il habite Buzet, Jean-Louis Wautier, veuf de Robertine ARCOLY, marié en 2ème noce avec Catherine FIEVET, est parrain d'un enfant de Jean WAUTIER et « Jenne » Marie SEMAL à Rèves cités plus haut ; ce Jean WAUTIER est l'oncle de Catherine FIEVET.

 

Ces Wautier sont descendants du couple André WAUTIER (ca 1535-1607/1608), censier - échevin de Lillois de 1599 à 1607, et Anne PIERET (/1567-1613). André étant le frère aîné d’ Henry « Le Jeune » (ca 1530-1577/1586) marié à Jeanne Pieret de Promelles, qui se sont installés à LIBERCHIES.

Le recensement de 1702 à Baulers cite : Jean François MERCIER, âgé de 30 ans, échevin, sa femme Magdeleine GILBERT (veuve de Pierre Wautier °vers 1653, +1689) ; avec 1 valet, 1 ½  charrue de labour, 5 chevaux, 5 poulains, 7 vaches, 4 génisses, 10 cochons ; et les 3 enfants du 1er mariage de sa femme. 

 

 

Ophain,

 

dans l'église : les parents, de Marie Adrienne et Marie Françoise (lire plus loin : à Witterzée), et de François y sont inhumés, leur pierre tombale est scellée dans le mur latéral à gauche de l’église; un blason comporte une herse, un soc et un ranchier, comme celui à BAULERS pour ISABEAU WATIE mais inversé. 

  

D.O.M. ICY reposent le corps de 

Jean louis wautier en son temps

censier à la bas moiturie à ophain

décédé le 19 janvier 1720 âgé de 57 ans

et de catherine fivé son épouse

décédée le 30 may 1760 âgée de 97 ans  

 priez dieu pour leurs âmes   requiescant in pace

  

Jean-Louis Wautier et Catherine FIVÉ (FIEVET), seront censiers à Oisquercq, Tubize, Buzet, et Ophain où il fut échevin ; et censier de la Basse Mouturie appartenant au Chapitre de Cambrai, et de la ferme Lobbet.

Une anecdote cocasse, leur berger est accusé le 31-08-1699 à Braine-le-Château, par Marie BUTTE épouse de Jean DANNEAU, d’avoir brisé une clôture et donné des coups de bâton.

 

 

 

 

0    Witterzée

 

( complément d'information dans l'ouvrage de Jean Marie LAUS) 

  

 

- 1) Marie Françoise WAUTIER (1692-1749), inhumée avec son mari dans l'église, dont l'épitaphe :

  

D.O.M. Ici reposent les corps de Louis ROSE

en son vivant censier et propriétaire de ce lieu,

lequel trépassa le 28 octobre 1730 âgé de 38 ans

et de Marie-Françoise WAUTIER

son épouse décédée le 3 novembre 1749

âgée de 58 ans. Requiescant in pace 

  

Le blason figurant sur cette pierre, herse, soc et ranchier, est exactement le même que celui qui figure sur la pierre de Jean-Louis Wautier à Ophain, et Isabeau Watie à Baulers (inversé) (lire plus haut), père de Marie-Françoise, époux de Catherine Françoise FIEVEZ.

 

On découvre ce même blason à l’église de Vieux-genappe, gravé sur la pierre tombale de

 

Jean-Baptiste BOUQUIAU (2) censier au FORRIET mayeur de PROMELLE

décédé le 10 février 1747 (…)

 

Les parents de Louis, sont Mathieu ROSE (+ 1716) et Catherine SIMON (+ 1712), aussi inhumés avec leur premier fils Jean François (+ 1713), sans sépulture à la Chapelle Saint-Martin. Après leur décès, Louis à 24 ans, continue à exploiter la ferme familiale (rue Ramelot) et prend en charge ses frères et sœurs, il est cité « échevin d’Affligem à Lillois, puis échevin d’Assonville à Witterzée » ; devenue veuve, Marie Françoise et les enfants continuent à exploiter la ferme en versant une rente viagère aux frères et sœurs du défunt, Jean, Lambert, et Catherine « religieuse conceptionniste à Nivelles ».

Anecdotes « cuisantes » : Mathieu ROSE, cité échevin de Witterzée, tire un coup de mousqueton sur Philippe RAMBOU qui faisait pâturer son bétail sur la prairie d’un autre, une nuit de 1694 ; 4 ans plus tard, il tabasse à coup de bâton son voisin Pierre MASSON. Après sa condamnation, ils se réconcilient.

 

 

- 2) Robert (ca 1547), derniers fils d’Henri « Le Viel » et d’Isabeau Le Greve, ainsi que son épouse Jeanne SAVARY, sont tous deux inhumés dans la chapelle, où une pierre portant l'épitaphe suivante : 

 

Ici repose le corps de Robert Wauthy

qui trépassa le premier de jule 1630

et Jeanne Savary, son épouse qui trépassa. 

 

 

- 3) Marie Wauthy, fille de Michel et de Marie DUHOUX, nièce de Robert, n’est étrangement pas mentionnée sur la pierre tombale de son mari Jean HUBLAU, bailli du seigneur de Witterzée, censier de la ferme seigneuriale d’Assonville : 

 

Icy repose le corps de ian hvblav qui trepa . sa le 28 davril 1630     prie diev povr leurs ames

 

 

- Le prêtre Antoine BECQUEVORT y est inhumé en 1745, sans sépulture comme d’autres paroissiens, semble-t-il près de l’« Autel de la Vierge »

 

 

 

 

0      Ohain

 

 Au cimetière de l’église Saint-Etienne, une tombe avec épitaphe :

  

Sr Pierre-Jacques Wautier licencié es droits et

advocat du conseil souverain de Brabant décédé le 6 avril 1685

  

Nous n'avons pas sû le situer dans la généalogie.

Il se peut qu'il soit fils, ou neveu, ou petit-cousin de Jean Baptiste (/1635-1669), marié le 17 novembre 1660 à Braine-L'Alleud avec Barbe PANNY, et décédé le 19 décembre 1669 à Ohain.

 

 

 

 

0    Nivelles

 

En l’église Notre-Dame à Nivelles :

 

D.O.M. ICI REPOSE LE CORPS DE NICOLAS BOUCQUIAU AUTREFOY CENSIER DE CROYSAU DECEDE LE 8 D’AOUST 1711 AGE DE 87 ANS ET DE CATHERINE WAUTIER, SON EPOUSE AGEE DE 77 ANS, DECEDEE LE 3 AVRIL 1712. ET JACQUES JAMES DECEDE LE 8 D’AOUST 1772 ET JEAN BAPTISTE CLEMENT DECEDE LE 23 DE MAY 1768 AGE DE 56 ANS. REQUIESCANT IN PACE.

 

Catherine Wautier (°vers 1641) est la sœur cadette de Jean (°vers 1630) époux de Françoise de Becquevort. Leur grand-père Jean (°vers1570) marié à Marie Nopère était devenu propriétaire de la cense de la Fontaine sous Witterzée ; mettant alors à bail certaines de ses terres à Nicolas BOUCQUEAU, mayeur de Witterzée, dont le fils Nicolas, mari de Catherine, sera aussi censier du Croissant à Maransart, et avant cela, comme son père, censier Del Tour à Witterzée (voir 1er rubrique) ; ce dernier y est inhumé en l’église Saint-Martin.

 

 

 

 

Ensuite, passons à une autre région, au nord–est de Namur…



(1) In. RODAVA n° 61 p. 26, est mentionné : « (…) en 1275 ALARD de RESVES prélat de Floreffe (…) »

 

(2) Mentionné à la 1er rubrique, au paragraphe « ROBERT WAULTIER (…) »